Sous-traitance en Roumanie : des tarifs accessibles

07 Mar 2014   |  

En matière d’externalisation informatique, la Roumanie s’affiche parmi les destinations les plus privilégiées. Ce secteur est devenu même un acteur principal dans la contribution à la stabilité économique du pays depuis quelques années. En effet, l’on estime une croissance économique de 1,5% pour cette année et 4% pour l’année prochaine. Ce chiffre explique la baisse de chômage qui est devenu de plus en plus impressionnant.

La Roumanie : destination offshore de choix grâce à sa fiscalité

Actuellement, presque la majorité des grandes entreprises européennes sont conscientes des avantages que la Roumanie propose en matière d’externalisation. Alors que le pays regorge de nombreux ingénieurs importants, les infrastructures technologiques permettent aux agences roumaines de proposer des services qui répondent aux attentes de leurs clients. Ce paradis fiscal propose un tarif de prestation web moins cher et des chiffres non négligeables. En effet, il présente un taux d’imposition des bénéfices à hauteur de 3% seulement pour les petites entreprises, et à 16% pour les grandes entreprises. À ne pas oublier que le pays s’est adhéré à l’Union Européenne. Le secteur technologie de l’information et des communications (TIC) en Roumanie a connu une grande évolution. Depuis quelques mois, Intel Roumanie a inauguré un centre R&D à Bucarest. Le pays bénéficie également de la volonté gouvernementale qui a même signé avec Intel un protocole d’entente visant la promotion de la recherche et le développement des TIC.

Grâce à tout cela, il n’est plus difficile pour les SSII roumaines de propose des prestations de qualité haut de gamme à leurs clients. Qu’il s’agisse de referencement naturel, de rédaction SEO, de création de site web, de modération…, les agences proposent des tarifs qui permettent aux grandes entreprises. Les SSII de Roumanie peuvent donc proposer des gammes de prix extrêmement low cost, mais tout dépend de l’ampleur des services que les entreprises demandent.

Comments

comments

Les articles similaires

À propos de l'auteur