La concurrence sur les tarifs offshore

03 Oct 2013   |  

Pour toute activité d’externalisation, quel que soit le type, les objectifs sont les mêmes pour toute entreprise décidant de se lancer dans ce projet. Cela concerne en général l’optimisation de ses ressources, pour favoriser le développement de ses compétences et de pouvoir se recentrer sur son cœur de métier afin d’éviter la création de nouveaux emplois.

L’externalisation offshore doit donc être considérée comme un choix stratégique. Si elle permet de réduire les coûts de la main d’œuvre, elle doit en même temps offrir une rentabilité suffisante pour l’entreprise. Parlant de coût, le tarif offshore est devenu un outil de compétitivité pour les acteurs de ce secteur d’activité. Face à cette concurrence et selon les statistiques, Maroc demeure encore en tête de liste dans les classements de tarif offshore les moins chers et particulièrement dans les pays francophones. La Tunisie détient quant à lui la 3e place.

En effet, la diminution des tarifs de prestation permet d’augmenter la compétitivité sur le marché de l’externalisation. Et qui dit réduction coûts de prestation dit réduction des coûts de la main d’œuvre. Selon les rapports, le niveau moyen de salaire annuel minimum des marocains est d’environ 23 000€ contre celui de l’Europe de l’Est. De son côté, l’île Maurice reste en première position dans le classement des pays à revenu moyen supérieur dans l’Océan Indien. Et malgré ses modestes ressources, le pays dispose d’un très fort potentiel économique et d’un environnement institutionnel stable favorisant tout investissement étranger. Quant aux pays d’Europe, les salaires demeurent de plus en plus compétitifs. À ne citer qu’en Roumanie qui est une destination offshore les plus prisés par les clients européens, le salaire annuel brut d’un salarié à plein temps est estimé à 5 891€.

Comments

comments

,

Les articles similaires

À propos de l'auteur

J'ai travaillé dans l'informatique pendant près de 30 ans. De la formation, la maintenance, le développement, et le management, j'ai touché à presque tous les domaines. Maintenant que je ne travaille plus, je m'intéresse avant tout à Wordpress et Android

admin
Rédactrice blog