Comment déterminer son tarif offshore ?

10 Sep 2013   |  

D’après les statistiques, on a pu remarquer que les agences web africaines trônent encore sur la liste des premières agences web à des prix ultras bas. Or, en terme de vente, on parle alors de prix moins élevés qu’en France et non de prix très discount. En fait, pour évaluer un tarif offshore, il y a de nombreux facteurs à prendre en compte.

Tout d’abord, ce qui différencie les agences web en Afrique d’une autre installée en France, c’est la masse salariale qui est plutôt élevée et les charges sur les salaires, comme les impôts. En quelque sorte, le prix de la main d’œuvre fait partie des éléments principaux qui influent le prix de la vente. En revanche, si le prix de la main d’œuvre est plus abordable et permet d’économiser, d’autres charges telles que les foyers, l’électricité, l’achat des matériels reviennent plus lourdes. Donc, si les tarifs journaliers offshores comptent en moyenne 40 à 50% moins élevés qu’en France, les gains finaux sont moins importants. En bref donc, avant de déterminer le tarif en externalisation web, il faut d’abord considérer le coût complet des services ainsi que les charges de la société en question.

Au Maroc et en Tunisie, par exemple, si un prestataire emploie au minimum un collaborateur à mi-temps, il faut compter 12 à 15€ de l’heure si c’est pour une prestation nécessitant peu de connaissances informatiques. Par contre, pour un développeur confirmé, le prix s’élève jusqu’à 20€ de l’heure. En plus des tarifs, il faut considérer la domiciliation de l’entreprise qui peut s’élever jusqu’à 50€ par mois et les coûts de formation et l’internet.

Comments

comments

,

Les articles similaires

À propos de l'auteur

J'ai travaillé dans l'informatique pendant près de 30 ans. De la formation, la maintenance, le développement, et le management, j'ai touché à presque tous les domaines. Maintenant que je ne travaille plus, je m'intéresse avant tout à Wordpress et Android

admin
Rédactrice blog